Cet article date de plus de sept ans.

La scientologie définitivement condamnée pour escroquerie

L'Eglise de la scientologie peut toujours se tourner vers la justice européenne mais en attendant, elle est définitivement condamnée en France pour "escroquerie en bande organisée". La Cour de cassation a rejeté mercredi le pourvoi déposé par l'organisation pour atteinte à la liberté religieuse.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

C'était l'ultime recours en France pour l'Eglise de la
scientologie, accusée d'avoir profité de la vulnérabilité d'anciens adeptes
pour leur soutirer d'importantes sommes d'argent. La Cour de cassation a rejeté
ce mercredi le pourvoi qu'elle avait déposé contre sa condamnation pour "escroquerie
en bande organisée"
.

Les magistrats ont estimé que cette condamnation ne
se basait que sur "des infractions pénales" et donc qu'il n'y avait
pas d'atteinte à la liberté religieuse dans cette affaire.

Lourdes amendes et prison avec sursis

Les deux structures parisiennes de l'organisation, le Celebrity
Centre et sa librairie SEL, devront donc verser 200.000 et 400.000 euros
d'amende. Cinq scientologues ont également été condamnés dans cette affaire
dont Alain Rosenberg, "dirigeant de fait" de la scientologie
parisienne, et Sabine Jacquart, ancienne président du Celebrity Center, à deux
ans de prison avec sursis et 30.000 euros d'amende.

L'Eglise de la scientologie, considérée comme une secte en France
mais pas en Espagne ou en Suède, peut toujours saisir la Cour européenne des
droits de l'Homme pour contester la décision de la justice française.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.