La police ne sait pas si Mohamed Merah est "encore vivant"

Au deuxième jour de l’assaut du Raid sur l’immeuble dans lequel est retranché l’auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban, les forces de l’ordre ne savent pas s’il est toujours en vie. Après avoir envisagé hier de se rendre, Mohamed Merah a finalement dit vouloir mourir les armes à la main. Depuis, plus aucun contact n’a pu être établi avec lui.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L’objectif de l’opération du Raid,
lancée mercredi à 3h du matin, est toujours d’appréhender Mohamed Merah vivant.
Pour qu’il s’explique sur ses gestes, et qu’il y ait procès.

Mais le dernier contact avec le terroriste remonte à mercredi soir, 22h45.
Alors qu’il avait auparavant assuré plusieurs fois qu’il allait se rendre,
Merah "a déclaré qu’il
voulait mourir les armes à la main",
confie ce matin Claude Guéant.

Depuis, plus aucun contact n’a pu être établi avec lui par les
négociateurs du Raid. Et "il n’y a eu aucun mouvement cette nuit"
dans l’appartement, ajoute le ministre de l’Intérieur, ce qui est "assez
étrange".
D’autant que les policiers ont tenté à plusieurs reprises d’entrer
en communication avec lui.

Dans la nuit, alors que le Raid maintenait la pression sur le forcené
en faisant sauter les fenêtres de son appartement, "on a entendu à un
moment deux coups de feu
(vers 2h du matin, ndlr), mais on ne sait pas à
quoi ça correspond",
précise Claude Guéant, avant d’insister : "Toutes
les hypothèses sont envisageables."

Pressé de dire si le Raid allait finir par donner l’assaut, le ministre
de l’Intérieur a répondu : "Il va falloir que nous en sortions, ça
c’est clair."