Cet article date de plus de huit ans.

La mairie de Corbeil-Essonnes perquisitionnée

La ville est au cœur de deux enquêtes : l'une sur des soupçons de fraudes électorales, l'autre sur deux tentatives d'homicide.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La mairie de Corbeil-Essonnes a été perquisitionnée, le 25 juin 2013. ( GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO )

La mairie de Corbeil-Essonnes a été perquisitionnée, mardi 25 juin. Ces investigations ont été menés par deux services de police différents pour deux affaires distinctes. Car la ville est au cœur de deux enquêtes : l'une porte sur des soupçons de fraudes électorales, l'autre sur deux tentatives d'homicide. Une source proche de l'enquête a confirmé une information du Parisien.fr.

Les agents de la division nationale d'investigations financières et fiscales opèrent sur commission rogatoire d'un magistrat de la juridiction inter-régionale spécialisée de Paris après l'ouverture fin mars d'une information judiciaire sur des soupçons d'achat de votes, corruption, blanchiment et abus de biens sociaux lors des campagnes municipales de 2008 à 2010 remportées par le sénateur Serge Dassault puis son bras droit Jean-Pierre Bechter.

Les policiers de la brigade criminelle de la Direction régionale de la Police judiciaire de Versailles, qui travaillent sous l'autorité d'une juge d'instruction d'Evry, mènent eux leurs investigations sur deux tentatives d'homicide perpétrées en février sur deux hommes sur la commune. Cette perquisition conjointe "n'implique pas en l'état qu'un financement illicite de campagne, fût-il établi, aient un rapport avec ces deux tentatives d'homicide", a prévenu une source proche de l'enquête qui évoque avant tout "un souci d'efficacité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.