Cet article date de plus de huit ans.

L'homme qui voulait tuer Charb avait un lien avec la cellule de Cannes

Arrêté le 19 septembre, Mustapha M. était en contact avec les membres de la cellule islamiste, dont la garde à vue a été prolongée aujourd'hui. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'homme appartenait à la même cellule cannoise que les personnes interpellées par la police le 6 octobre 2012. (JEAN CHRISTOPHE MAGNENET / AFP)

ANTITERRORISME – Arrêté le 19 septembre parce qu'il voulait s'en prendre aux journalistes de Charlie Hebdo après la publication de nouvelles caricatures du prophète Mahomet, Mustapha M. avait un lien avec la cellule islamiste dirigée par Jérémie Louis-Sidney, l'homme abattu le 6 octobre par la police à Strasbourg.

Au cours de perquisitions au domicile de ce Toulonnais âgé de 18 ans, les enquêteurs de la police judiciaire de Toulon ont découvert plusieurs couteaux que le jeune homme avait acheté pour tuer le directeur de la rédaction du journal satirique, Charb. En examinant le contenu de son ordinateur et de ses communications téléphoniques, les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste se sont aperçus qu'il avait des liens avec des membres de la cellule cannoise, dont Jérémie Louis-Sidney. Un groupe soupçonné d'avoir perpétré l'attentat contre le supermarché casher de Sarcelles (Val-d'Oise), justement le 19 septembre.

Mis en examen pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste , le jeune homme a précisé avoir participé à un "stage" avec la cellule cannoise. Ce sont des proches du lycéen, notamment sa sœur qui s'était inquiétée de sa radicalisation, qui avaient alerté les policiers toulonnais.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.