Cet article date de plus de huit ans.

L'ex-majordome de Bettencourt et cinq journalistes jugés

Les juges d'instruction bordelais en charge du dossier Bettencourt ont décidé de renvoyer Pascal Bonnefoy, ainsi que cinq journalistes du Point et de Mediapart, devant le tribunal correctionnel. Ils seront jugés pour avoir enregistré des conversations au domicile de la milliardaire, dont des extraits ont été publiés dans la presse.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Les six renvois devant le tribunal correctionnel, prononcés le 30 août dernier par les juges d'instruction bordelais Jean-Michel Gentil, Cécile Ramonatxo et Valérie Noël, sont conformes aux réquisitions prises le 5 juillet par l'ancien procureur de la République de Bordeaux, Claude Laplaud.

Pascal Bonnefoy, ancien majordome de Liliane Bettencourt, ainsi que les journalistes du Point Franz-Olivier Giesbert et Hervé Gattegno, et ceux de Mediapart Edwy Plenel, Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme, seront donc jugés pour atteinte à l'intimité de la vie privée. Ils avaient été mis en examen au printemps 2012 après la publication, en juin 2010, d'extraits de conversations enregistrées clandestinement au domicile de Liliane Bettencourt à Neuilly-sur-Seine, entre 2009 et 2010. Le 4 juillet dernier, la cour d'appel de Versailles avait ordonné aux deux médias de supprimer les enregistrements de leurs sites Internet respectifs.

Mis à part ces six hommes, l'ancien ministre Eric Woerth et l'ancien gestionnaire de fortune des Bettencourt, Patrice de Maistre, seront eux aussi jugés dans le volet trafic d'influence de cette affaire. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.