L'animateur Jean-Marc Morandini condamné à un an de prison avec sursis pour "corruption de mineurs"

Les avocates du présentateur ont aussitôt fait savoir que leur client allait faire appel.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Marc Morandini au palais de justice de Paris, le 24 octobre 2022. (ALAIN JOCARD / AFP)

Le tribunal correctionnel de Paris a condamné, lundi 5 décembre, le présentateur Jean-Marc Morandini à un an de prison, avec un sursis probatoire de deux ans, pour "corruption de mineurs" sur trois adolescents entre 2009 et 2016. "Monsieur Morandini est coupable de l'ensemble des faits qui lui sont reprochés", a déclaré la présidente. Elle a également prononcé "une obligation de soins", conformément aux réquisitions du procureur. Les avocates de l'animateur ont aussitôt fait savoir que leur client allait faire appel.

"Malgré le temps écoulé, aucune remise en question n'a été amorcée" par Jean-Marc Morandini sur ces "passages à l'acte transgressifs", a estimé la présidente. Cette dernière souligne néanmoins qu'il "ne ressort ni du dossier ni des débats que l'on puisse qualifier monsieur Morandini de prédateur ou de pédophile".

Contactée par puremedias.com, CNews, chaîne sur laquelle est diffusée quotidiennement l'émission "Morandini Live", annonce qu'elle maintiendra l'animateur à l'antenne. "Jean-Marc Morandini a fait appel. La présomption d'innocence s'applique", a-t-elle fait savoir. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.