Justice : de la prison ferme pour deux des trois agresseurs de Jean-Baptiste Trogneux

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Justice : de la prison ferme pour deux des trois agresseurs de Jean-Baptiste Trogneux
Article rédigé par France 2 - E.Pelletier, C.Weill-Raynal, G.Marque, L.Michel
France Télévisions
France 2
Le procès des agresseurs du petit-neveu d'Emmanuel Macron, Jean-Baptiste Trogneux, s’est tenu lundi 5 juin à Amiens. Deux des trois hommes jugés ont été condamnés à des peines allant de 12 à 15 mois de prison ferme.

Deux personnes ont été condamnées, lundi 5 juin, par le tribunal correctionnel d’Amiens (Somme) à de la prison ferme et une troisième relaxée, dans l’affaire de l’agression du petit-neveu de Brigitte Macron. Les trois hommes étaient jugés pour violence en réunion. La défense estime qu’il n’y a pas eu de jugement d’exception. "On considère quand même que la peine prononcée par le tribunal est conforme à sa jurisprudence habituelle", commente Caroline Jean, avocate de l’un des prévenus.

Quatre jours d'ITT

Les magistrats devaient statuer sur les violences commises le 15 mai dernier, devant la chocolaterie de Jean-Baptiste Trogneux, en marge d’une manifestation non-autorisée contre la réforme des retraites, après une allocution du président de la République. C’est un voisin qui est intervenu pour mettre fin aux violences. Jean-Baptiste Trogneux a reçu quatre jours d’incapacité totale de travail. L’un des accusés, Yohan L., a contesté la violence des coups lors de l’audience. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.