Cet article date de plus de sept ans.

Injure Taubira : condamnation "extravagante" pour le FN, "utile" pour SOS Racisme

Premières réactions sur France Info et les réseaux sociaux après la condamnation à neuf mois de prison ferme d' une ex-candidate FN qui avait comparé la garde des Sceaux à un singe.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Louis Aliot, le vice-président du FN © MAXPPP)

Courte réaction de Christiane Taubira à l'issue du Conseil des ministres : "En deux ans, vous ne m'avez jamais entendu commenter la moindre décision de justice. Pas une seule fois. Je ne ferai pas d'exceptio n". La garde des Sceaux a tout de même été un peu plus loin dans le commentaire : "Les magistrats jugent en droit, c'est-à-dire qu'ils ne jugent pas selon leur fantaisie, ils jugent selon le Code pénal. Ce verdict rappelle simplement ce qui est prévu par le Code pénal comme sanction sur de tels délits".

A LIRE AUSSI ►►►  Taubira comparée à un singe: 9 mois ferme pour l’ex-candidate FN

 "La justice qui a été rendue à Cayenne n'est pas la justice de la République française. Nous n'avons pas pu nous faire défendre sur place. On peut voir l'influence de la garde des Sceaux qui est à la fois juge et partie"  s'emporte Louis Aliot , le vice-président du FN. "Aller au-delà de la réquisition du procureur dans une affaire comme celle-là c'est évidemment extravagant." Et il annonce que le parti va faire appel pour la peine qui le concerne, les 30.000 euros d'amende.

La réaction de Louis Aliot, vice-président du FN
écouter

Stéphane Le Foll , le porte-parole du gouvernement a refusé de porter "un jugement sur le jugement" :  "Ce qui est révoltant, c'est ce qui a été dit par cette candidate du Front national. Comparer Christiane Taubira à une guenon, c'est parfaitement révoltant, inadmissible et c'est condamnable. Je ne porte pas de jugement sur le jugement, je condamne ce qui est un acte de racisme".

Invitée de France Info,  Esther Benbassa , sénatrice EELV, a estimé que cette condamnation était nécessaire : "C'était nécessaire. Je vois combien de tweets racistes on reçoit. Il faut que parfois ça serve d'exemple. Peut-être que la peine est trop lourde. Néanmoins il faut donner un signal à ceux qui s'amusent à le faire. Et bien non on ne peut pas tout faire". 

François Bayrou sur France Inter a parlé d'une "condamnation très dure et très forte pour une déclaration très dure, très offensante, très blessante. On voit là le jeu des deux violences, la violence des propos et la violence de la loi qui lui répond".

La réaction de François Bayrou, le président du MoDem
écouter

 Pour Dominique Sopo , résident de SOS Racisme, cette condamnation, c'est une juste application de la justice : "Il est utile que la Justice rappelle avec fermeté notamment dans une période extrêmement troublée qu'on ne peut pas accepter que des personnes manipulent dans le champ public les idéologies les plus abjectes à des fins purement électorales".

La réaction de Dominique Sopo, résident de SOS Racisme
écouter
 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.