Cet article date de plus de six ans.

Il aurait amassé 113.000 euros en pillant des machines à café

Un homme, soupçonné d’avoir dévalisé pendant plusieurs mois des machines à café et des distributeurs de boissons, comparaît vendredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Il aurait récolté un butin de plus de 100.000 euros.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Cet ancien employé d'une société de gestion des distributeurs avait gardé son uniforme et son badge © RADIOFRANCE)

C’est un ancien employé d’une société gérante de machines à café et les distributeurs de boissons fraîches qui est jugé vendredi devant le tribunal correctionnel de Nanterre. Cet homme, licencié par l’entreprise fin 2014, est soupçonné d’avoir pillé les machines et d’avoir amassé une somme dépassant les 100.000 euros en petites pièces. Car, après son licenciement, l’homme n’a jamais rendu son uniforme, ni sa voiture de service, ni le précieux passe qui lui permettait d’ouvrir tous les automates. Il se serait donc rendu pendant des mois, dans des entreprises clientes, en prétendant qu’il venait réapprovisionner les machines en gobelets ou en poudre caféinée.

En réalité, il aurait récupéré les pièces de monnaie, des pièces de 20 ou 50 centimes. En 27 vols, il aurait ainsi récolté un butin de 113.000 euros. Lui, nie les faits, mais les enquêteurs ont retrouvé à son domicile une partie de cette somme après son arrestation. Une interpellation fortuite puisqu’elle s’est déroulée lors d’un contrôle routier au cours duquel le voleur présumé avait foncé sur deux policiers.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.