Cet article date de plus de neuf ans.

Fusillade de Woippy : le tireur présumé mis en examen

L’auteur présumé de la fusillade Woippy a été mis en examen pour "assassinat" par le parquet de Metz, ce lundi après-midi. L’homme avait ouvert le feu en pleine rue samedi soir, tuant une femme de 22 ans et blessant trois personnes.
Article rédigé par Fanny Bouvard
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (Le tireur présumé de Woippy mis en examen. © MAXPPP)

Le tireur présumé de la fusillade de Woippy (Moselle) a été mis en examen pour "assassinat" et "tentatives d’assassinat" par le procureur de la République de Metz ce lundi après-midi. Le parquet a également requis son placement en détention provisoire.

 

Un acte visiblement prémédité

Samedi soir, l’homme de 49 ans a tiré une quinzaine de fois à l’arme automatique en pleine rue, tuant une femme de 22 ans et blessant grièvement trois autres personnes. Repéré, un quart d’heure après la fusillade, il a été interpellé par une patrouille de police alors qu’il était sur le point de s’en prendre à une nouvelle victime. Dès dimanche, le procureur de la République de Metz, Christian Mercuri, privilégiait la piste de la vengeance préméditée après une "altercation alcoolisée".

 

L’auteur présumé des coups de feu, ouvrier du BTP, était déjà connu des services police, notamment condamné à une peine de cinq ans d'emprisonnement dont une partie avec sursis "pour des faits d'agression sexuelle, de violences et de violences avec arme".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.