Cet article date de plus de dix ans.

Fin de la fouille générale de la prison de Sequedin : ni armes ni explosifs retrouvés

La fouille aura seulement permis de mettre la main sur une vingtaine de téléphones portables, de la drogue, et quelques couteaux - cinq jours après l'évasion de Redoine Faïd, les détenus devaient se douter qu'une fouille générale aurait lieu...
Article rédigé par Guillaume Gaven
Radio France
Publié Mis à jour
  (Maxppp)

Il y avait foule pour la fouille : plus de 200 agents de l'administration pénitentiaire ont passé la journée à ratisser consciencieusement les moindres recoins de la prison de Sequedin - c'était la condition préalable à la réouverture des parloirs.

Cinq jours après l'évasion de Redoine Faïd, les détenus devaient s'attendre à ce qu'une telle fouille soit déclenchée : aucune arme, aucun explosif n'a été retrouvé. Tout juste les surveillants ont-ils mis la main sur une vingtaine de téléphones portables, quelques couteaux, et quelques fourchettes affutées ; de la drogue aussi... 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.