Estrosi visé par une plainte pour détournement de fonds publics

Un membre d'Anticor, une association de lutte contre la corruption, accuse le maire UMP de Nice d'avoir utilisé des fonds de l'Assemblée pour financer une association de soutien à Nicolas Sarkozy. 

Christian Estrosi lors d\'un rassemblement de l\'association des amis de Nicolas Sarkozy, le 24 août 2012, à Nice.
Christian Estrosi lors d'un rassemblement de l'association des amis de Nicolas Sarkozy, le 24 août 2012, à Nice. (VALERY HACHE / AFP)

Christian Estrosi a-t-il abusé des fonds de l'Assemblée nationale pour envoyer des bulletins de promotion et d'appel à souscription à l'association des amis de Nicolas Sarkozy ? C'est ce que pense un militant de l'association Anticor (lutte contre la corruption et pour la transparence en politique), Jean-Noël Falcou.

Ce dernier a déposé plainte contre le maire UMP de Nice pour détournement de fonds publics, selon un communiqué d'Anticor. Il reproche au député d'avoir fait "un envoi massif" pour le bénéfice de l'association des amis de Nicolas Sarkozy affranchis aux frais de l'Assemblée nationale.

Estrosi, ardent défenseur de Sarkozy

En cause, un courrier de remerciement en date du 9 juillet 2012 dans lequel le député des Alpes-Maritimes remerciait les électeurs d'avoir voté pour lui aux législatives. Dans la même enveloppe était glissé un coupon pour promouvoir l'Association des amis de Nicolas Sarkozy, indique la plainte.

Christian Estrosi, ardent défenseur de l'ancien président de la République, est le secrétaire général de cette association. "Un élu de la République ne peut utiliser l'argent des contribuables à des fins privées. Si l'Assemblée nationale ne joue pas pleinement son rôle de contrôle, c'est alors aux citoyens et aux associations de veiller à ce qu'il n'y ait pas d'abus", écrit Anticor dans son communiqué.