Enquête sur un soupçon de "cartel des yaourts"

Un industriel du secteur a dénoncé des concurrents. Il les soupçonne de s’entendre pour ne pas répondre aux appels des enseignes de distribution leur demandant de fabriquer leurs yaourts sous marque de distributeur en raison du prix trop bas. L’Autorité de la concurrence a ouvert une enquête.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Elles sont huit. Huit
entreprises de l’industrie du lait soupçonnées d’avoir participé à une vaste
entente. Senoble, Novandie, Lactalis, 3A, les Maîtres Laitiers du Cotentin et
Alsace Lait ont reçu la visite des agents de l’Autorité de la concurrence.

Objectif selon le quotidien Les Echos : vérifier si oui ou non ces
entreprises se sont accordées pour ne pas répondre aux appels des enseignes de
distribution leur demandant de fabriquer leurs yaourts sous marque de
distributeur en raison du prix trop bas. L'enquête va durer un an, et pourrait aboutir à des amendes si les soupçons sont confirmés.

Récemment, l'Autorité de
la concurrence a prononcé plusieurs sanctions à l'encontre de l'industrie
agroalimentaire pour des ententes sur les prix. Les principaux producteurs de
farine français et allemands ont ainsi été condamnés mi-mars à 242,4 millions
d'euros d'amende et mardi les trois principaux fabricants de croquettes pour
chiens et chats à 35,3 millions d'euros.