Ecoutes Sarkozy/Herzog : avocats contre magistrats

Après les déclarations de Christiane Taubira ce lundi sur France Info, qui s'est opposée clairement à l'interdiction des écoutes d'avocats, ces derniers se retrouvent de plus en plus nombreux à dénoncer les écoutes de Nicolas Sarkozy et Me Thierry Herzog, révélées par Le Monde. Le bâtonnier de Paris a même envoyé une lettre au président de la République. Tout comme le président de l'Union syndicale des magistrats (USM) qui accuse lui les avocats de "manipuler l'opinion publique".

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Le mouvement de protestation des avocats à travers la France, lancé vendredi soir, ne faiblit pas, bien au contraire. Selon la présidente de l'Association de défense des avocats pénalistes (Adap), Corinne Dreyfus-Schmidt, près de 500 avocats sont désormais vent debout contre les écoutes de Nicolas Sarkozy et de son avocat Maître Thierry Herzog, révélées par Le Monde la semaine dernière. Dans leur texte, les signataires parlent de "l'impérieuse nécessité de protéger le secret professionnel, pilier de la profession d'avocat ".

Jean-Marie Burguburu, président du Conseil national des barreaux (CNB), refuse que l'on considère cette démarche comme égoiste. Selon lui, ce sont les clients des avocats qui bénéficient du secret professionnel.