Copé-Fillon : les sympathisants UMP souhaitent revoter

Refaire l'élection serait "une bonne chose", pour 67% des sympathisants UMP, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche.

François Fillon, sur TF1, le 21 novembre 2012.
François Fillon, sur TF1, le 21 novembre 2012. (CHARLES PLATIAU / AFP)

CHAOS A L'UMP - Comme un dimanche d'élection. Après une courte trêve samedi, la bataille reprend dimanche 25 novembre à l'UMP. Alain Juppé doit rencontrer Jean-François Copé et François Fillon ensemble dans la soirée, afin de s'accorder sur les modalités de sa médiation. Avant cela, la commission des recours du parti n'en fait qu'à sa tête et se réunit dans la matinée. Qu'en disent les sympathisants et les Français après une semaine de chaos ?

Il faut voter à nouveau

Refaire l'élection serait "une bonne chose", pour 71% des Français et 67% des sympathisants UMP, selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche. Par ailleurs, une large majorité des Français comme des sympathisants est favorable à ce qu'Alain Juppé "s'implique provisoirement dans l'UMP" pendant que le parti règle ses problèmes.

Une minorité - 42% des Français et 24% des sympathisants UMP - pense aussi que ce serait "une bonne chose" que l'UMP règle ses comptes "devant la justice". Quant à savoir "qui a raison", 44% des sympathisants de l'UMP répondent "l'entourage de François Fillon" contre 12% qui répondent "l'entourage de Jean-François Copé" et 44% qui "ne savent pas".

La guerre des chefs a en tout cas écorné la cote de popularité des deux candidats. François Fillon est ainsi passé de 90% avant l'élection à 86% après l'élection. La cote de Jean-François Copé a chuté de 76% à 55%.

Fillon est le meilleur opposant à Hollande

L'ancien Premier ministre François Fillon est le meilleur opposant au président François Hollande et à son gouvernement pour 30% des Français, devant Jean-François Copé et Jean-Luc Mélenchon, selon un sondage BVA pour Le Parisien/Aujourd'hui.

En pleine crise de leadership à l'UMP, François Fillon devance de onze points son rival Jean-François Copé, qui est cité comme le meilleur opposant par 19% des personnes interrogées. Viennent ensuite le coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon (17%), la présidente du Front national Marine Le Pen (15%) et le numéro un de l'Union des démocrates et indépendants (UDI), Jean-Louis Borloo (9%).François Bayrou, président du Modem, et Pierre Laurent, secrétaire national du Pari communiste, ferment la marche avec respectivement 4% et 1%. 5% des sondés n'ont pas d'opinion.

Chez les seuls sympathisants de droite, Jean-François Copé (30%) devance cette fois François Fillon (28%).