Condamné pour violences, l'ex-footballeur Tony Vairelles se pourvoit en cassation

L'ancien joueur était jugé début juillet pour violences en réunion avec préméditation et avec arme en compagnie de trois de ses frères, pour avoir tiré sur les vigiles d'une boîte de nuit.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

L'ancien footballeur international Tony Vairelles, condamné début juillet à 18 mois de prison ferme par la cour d'appel de Nancy pour des violences à la sortie d'une discothèque en 2011, se pourvoit en cassation, a fait savoir sa défense mardi 25 juillet. "Mes clients ont toujours dit qu'ils n'étaient pas coupables. Donc même si la décision est extrêmement favorable si tant est qu'ils aient tiré, dans la mesure où ils ont dit qu'ils ne l'ont jamais fait, on va aller jusqu'au bout de la démarche", a déclaré Frédéric Berna, l'un de ses avocats.

L'ancien attaquant des Bleus, 50 ans, était jugé début juillet pour violences en réunion avec préméditation et avec arme en compagnie de trois de ses frères pour avoir tiré sur les vigiles d'une boîte de nuit à Essay-les-Nancy (Meurthe-et-Moselle) en octobre 2011. Il a été condamné le 6 juillet à 36 mois de prison, dont 18 avec sursis, une peine réduite de moitié par rapport à la première instance où il avait été condamné à trois ans ferme.

Son frère Fabrice a été condamné à une peine identique, ses deux plus jeunes frères Giovan et Jimmy ayant été condamnés à 18 mois de prison dont 12 avec sursis. Tony Vairelles et ces derniers pourront tous aménager la partie ferme de leur peine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.