Cet article date de plus de huit ans.

Christiane Taubira annonce la création d'une "peine de probation" hors prison

La garde des Sceaux a été ovationnée à La Rochelle, alors qu'elle participe à l'université d'été du Parti socialiste. Dans son discours, Christiane Taubira a annoncé la création d'une "peine de probation" hors prison, dans le cadre de sa réforme pénale qui sera présentée à la rentrée en Conseil des ministres. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

La ministre de la Justice a dévoilé l'une des mesures de sa réforme pénale, qui sera présentée à la rentrée en Conseil des ministres. Chalereusement applaudie par les militants socialiste réunis à La Rochelle à l'université d'été du PS, Christiane Taubira a annoncé la création d'une "peine de probation " hors prison, et défendu une réforme qui "vise à poser très clairement le sens de la peine ".  

"Peine en milieu ouvert"

Cette "peine en milieu ouvert, restrictive de liberté que nous appelons la contrainte pénale ", a précisé la ministre, ne concernera que les délits punis de cinq ans de prison ou moins. Mais les juges pourront "bien entendu " choisir de prononcer des peines de prison. 

Selon la ministre, "la prison ne peut remplir son rôle " actuellement et sa réforme vise à faire baisser la récidive. "Les sorties sans encadrement sont des facteurs aggravants pour la récidive et donc un danger pour la société ", a souligné Christiane Taubira. Elle souhaite "réduire de façon drastique les sorties sèches ", "sans contrôle et sans contrainte alors que nous savons qu'il faut un retour progressif à la liberté ". 

Préparer la sortie de prison

Ce dispositif de libération anticipée sera obligatoirement examiné aux deux-tiers de l'exécution de la peine. "L'automatisme dirait : le jour des deux-tiers de la peine voilà on regarde votre situation, vous sortez, vous ne sortez pas. Ce n'est absolument pas ça. Le fait de mettre un examen obligatoire ça veut dire qu'en amont des conseillers d'insertion et de probation travaillent avec le détenu de façon à ce qu'ils préparent ensemble la disposition que le juge d'application des peines pourrait être amené à prendre sur la base des éléments qui lui seront  présentés ", a expliqué la ministre à La Rochelle. Cette libération anticipée pourra prendre la forme d'"une libération conditionnelle, d'un placement sous bracelet électronique, d'un placement extérieur " ou une d'une autre des dispositions existantes. 
Par ailleurs, la Garde des Sceaux a confirmé ce samedi que les peines plancher seront supprimées. 

"Christiane Taubira est une amie "

La semaine dernière, le journal Le Monde avait publié des notes du ministre de l'Intérieur qui critiquait durement la réforme pénale de Christiane Taubira. Manuel Valls avait pointé des "désaccords de fond et de méthode ". Ce samedi à La Rochelle, lors de son discours, le ministre de l'Intérieur  a enterré la hache de guerre avec sa collègue. "Christiane Taubira est une amie ", a assuré Manuel Valls, et ajouté que "la Justice et l'Intérieur sont l'autorité, une valeur qui a trop d'importance pour être sacrifiée sur l'autel des ego ". 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.