Bygmalion : de Carolis suspend son activité à France 3

L'ancien PDG de France Télévisions, Patrick de Carolis, suspend son activité à France 3 "le temps de défendre son honneur". Il est mis en examen pour "favoritisme" dans l'enquête sur des contrats entre le groupe audiovisuel et la société de communication Bygmalion.

(© Maxppp / Annie Viannet)

"Mis en cause de façon totalement injustifiée à l'occasion des prestations réalisées par la société Bygmalion au profit de France Télévisions et dans l'attente de ma mise hors de cause définitive, j'ai décidé de suspendre mon activé à l'antenne de France 3 le temps de défendre mon honneur ", indique jeudi Patrick de Carolis dans un communiqué. L'ex-PDG de France Telévisions est mis en examen dans l'enquête sur des contrats entre le groupe audiovisuel et la société de communication Bygmalion.

 

A LIRE AUSSI ►►► Affaire Bygmalion : Patrick de Carolis s’explique

 

"Je ne renouvellerai donc pas mon contrat de présentateur des Racines et des Ailes, émission que j'ai créée en 1997 et interromprai la production et la présentation du magazine le Grand Tour à la fin de l'année ", précise-t-il dans son communiqué.

Mis en examen pour "favoritisme"

Patrick de Carolis est soupçonné de "favoritisme" lors de la signature de contrats avec plusieurs sociétés, dont Bygmalion. A partir de 2008, le groupe avait en effet signé des contrats avec Bygmalion, dont le fondateur Bastien Millot était auparavant directeur délégué de la stratégie de France Télévisions auprès de Patrick de Carolis. Bastien Millot a lui-même été mis en examen le 11 avril pour "recel de favoritisme".

 

Cette affaire Bygmalion implique une myriade d'acteurs, avec au centre de la toile le président déchu de l'UMP Jean-François Copé.