Bugaled Breizh : la justice anglaise va-t-elle rouvrir l'instruction ?

Après le non-lieu confirmé par la justice française en mai dernier, la justice anglaise doit se pencher sur ce naufrage qui fit 11 victimes il y a cinq ans.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Ce vendredi 17 juillet, la justice anglaise se penche sur une affaire vieille de 11 ans : celle du naufrage du Bugaled Breizh, le 15 janvier 2004. Cinq marins bretons avaient péri dans ce drame.

En mai dernier, la justice française avait confirmé un non-lieu, alors que les familles des victimes sont persuadées que c'est un sous-marin qui a entraîné le chalutier par le fond. La justice anglaise doit se prononcer sur une éventuelle reprise de l'instruction; deux corps furent repêchés dans les eaux britanniques et déposés outre-Manche.

Une "petite ouverture"

"L'audience va devoir déterminer si oui ou non, il existe suffisamment d'éléments pour engager cette procédure. Thierry Lemétayer, fils du mécanicien, a décidé de s'engager dans ce nouveau combat, ce qu'il appelle une 'petite ouverture'", rapporte depuis Truro (Grande-Bretagne) Adélaïde Castier, journaliste de France 3.

"Il y aura des débats contradictoires publics, ce qu'on a jamais eu", déclare Thierry Lemétayer, ému hier lorsqu'une plaque à la mémoire des victimes fut dévoilée près du Cap Lizard.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'épave du \"Bugaled-Breizh\" arrive à Brest (Finistère) après son renflouement, le 13 juillet 2004.
L'épave du "Bugaled-Breizh" arrive à Brest (Finistère) après son renflouement, le 13 juillet 2004. (FRED TANNEAU / AFP)