Bizutage à Dauphine : quatre personnes mises en examen pour violences volontaires

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Quatre membres d'une association étudiante ont été mis en examen dans le cadre de l'enquête sur un violent bizutage survenu fin octobre. Un étudiant de l'université de Paris-Dauphine s'était vu graver les lettres "Japad" (du nom de l'association étudiante) sur le dos, à l'aide d'un instrument qui semble être une capsule de bouteille.

Le motif de la mise en examen des quatre personnes est "violences volontaires en réunion avec arme ayant entraîné une ITT (incapacité totale de travail, ndlr) de moins de 8 jours". Le parquet de Paris a requis leur placement sous contrôle judiciaire.