Arbitrage Tapie-CL : "C'est 20 ans de mensonges qui s'écroulent"

William Bourdon, qui a représenté les parties civiles dans l'affaire de l'arbitrage Crédit Lyonnais, était l'invité de France Info. Il estime la condamnation infligée à Bernard Tapie par la cour d'appel de Paris "logique". "C'est une fraude exceptionnelle dans l'histoire de la Ve République", dit-il.

(William Bourdon, avocat des parties civiles dans l'affaire de l'arbitrage Tapie estime que c'est la fin "d'un grand numéro de charlatan". © REUTERS/Charles Platiau)

Représentant les parties civiles, c'est à dire les intérêts de l'Etat dans l'affaire de l'arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais, Me William Bourdon s'est félicité de la condamnation de Bernard Tapie par la cour d'appel de Paris. L'homme d'affaire doit rembourser 404 millions d'euros. Et il n'a pas de mots assez durs pour qualifier les faits : "une fraude hors-norme, exceptionnelle dans l'histoire de la Ve République ". "C'est 20 ans de mensonges qui s'écroulent, martelés auprès de l'opinion publique, martelés auprès de certains juges ", un "extraordinaire numéro de charlatan, qu'il a mené avec un talent hors normes ".

"C'était le mensonge de sa vie". Me William Bourdon, qui a représenté les intérêts des parties civiles dans l'affaire de l'arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais
--'--
--'--

Pour Me William Bourdon, il s'agit d'une "victoire du droit et par voie de conséquence du contribuable ". Il estime que la décision est "incroyablement motivée. Elle est incroyablement rude, dure, pour Bernard Tapie ". "La fraude au tribunal arbitral est une fraude de conséquence. Elle est le produit d'un boniment historique, qui est d'avoir fait croire qu'il avait été lésé, floué par le Crédit Lyonnais. " "Les juges civils ont pu rendre cette décision très motivée parce qu'il y avait eu des investigations des juges d'instruction depuis deux ans. Et ce sont ces investigations, avec des perquisitions, des auditions qui ont permis de faire tomber les masques. "

"Il y a une traque qui va être menée"
Me William Bourdon, avocat des parties civiles

Quant au recouvrement des 404 millions d'euros, la Justice a procédé à des saisies conservatoires des biens des époux Tapie. Il reste donc environ 300 millions d'euros à trouver. "Il y a une traque qui va être menée. Il y a des indices qui accréditent l'idée qu'une partie des sommes se sont évaporées dans des lieux hospitaliers comme des paradis fiscaux. Il y avait des indices du côté de Hong Kong ", objecte Me Bourdon. Il n'exclut pas que les choses se terminent par de la prison si Bernard Tapie tente d'organiser une insolvabilité présumée. 

"Nous étudions en conséquence toutes les voies de droit disponibles afin que la justice, dans cette affaire, enfin prévale"
Me Emmanuel Gaillard, avocat de Bernard Tapie

L'avocat de Bernard Tapie, Me Emmanuel Gaillard, a de son côté assuré que son client n'en resterait pas là : "La décision qui vient d'être rendue est invraisemblable, aussi bien en droit qu'en fait. Elle constitue un déni de justice pur et simple. Nous étudions en conséquence toutes les voies de droit disponibles afin que la justice, dans cette affaire, enfin prévale."