Appel à la "purge" contre les policiers : Christophe Castaner a déposé plainte

Le jeune homme soupçonné d'avoir appelé à la "purge" contre les policiers sur les réseaux sociaux a été placé en garde à vue à Grenoble (Isère). Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a porté plainte.

FRANCE 3

Sans ambiguïté, le message appelait à des actions violentes contre des policiers le soir d'Halloween. Message devenu viral en quelques heures. Son auteur évoque une blague qui a mal tourné. Le jeune isérois de 19 ans s'est présenté de lui-même au commissariat de Grenoble lundi 29 octobre. Il a été placé en garde à vue. Car son message a trouvé un écho immédiat dans les quartiers difficiles à travers toute la France.

Une plainte déposée

À Corbeil-Essonnes (Essonne), la police considère ce message comme une menace réelle. D'autant que le climat est aujourd'hui particulièrement tendu. Avant-hier encore, deux policiers ont été blessés dans un guet-apens, et trois voitures brûlées. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a condamné hier fermement ce message. "Appeler à la 'purge' contre nos policiers c'est appeler au meurtre. Et cela, je ne l'accepterai jamais. Une plainte a été déposée à mon initiative pour que ces comportements fassent l'objet de poursuites judiciaires", a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le JT
Les autres sujets du JT
Deux policiers devant l\'école primaire Thérèse-Roméo à Nice (Alpes-Maritimes), le 4 avril 2017.
Deux policiers devant l'école primaire Thérèse-Roméo à Nice (Alpes-Maritimes), le 4 avril 2017. (MAXPPP)