Affaire Outreau : un deuxième jour de procès tendu

Le troisième procès de l'affaire Outreau se poursuit à Rennes. Une équipe de France 3 revient sur ce deuxième jour.

FRANCE 3

Face-à-face tendu au deuxième jour du procès à Rennes de Daniel Legrand, l'un de treize acquittés d'Outreau. Ce mercredi 20 mai, il se retrouve face à celui qui l'accuse de l'avoir abusé sexuellement quand il était enfant. Jonathan Delay déclare à la barre être "une victime de l'affaire Outreau", puis ses mots ont du mal à venir et ses explications deviennent floues. Après trois heures d'audition, les révélations tant attendues ne viennent pas.

Le président de la cour d'assises pousse Jonathan Delay dans ses retranchements, mais l'émotion est bien réelle lorsque le jeune homme revient sur cet enfant martyr qu'il a été, violé par ses parents et par d'autres adultes qui lui offraient des cadeaux, "pour service rendu", dit-il pudiquement.

La cour pas convaincue

Dans le box des accusés, après avoir entendu celui qui l'accuse, Daniel Legrand persiste à dire qu'il a menti.
"Jonathan Delay n'a pas convaincu la cour aujourd'hui, mais il a ému par sa souffrance et par les réponses qu'il a tenté vainement d'apporter. Pour la défense, c'est la démonstration que leur client est innocent, mais le procès va durer trois semaines et peut encore réserver bien des rebondissements", conclut la journaliste de France 3 Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Daniel Legrand fils arrive à son procès à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 19 mai 2015.
Daniel Legrand fils arrive à son procès à Rennes (Ille-et-Vilaine), le 19 mai 2015. (DAMIEN MEYER / AFP)