Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Merah : deux arrestations pour complicité à Albi et Toulouse

Deux personnes ont été arrêtées ce mardi matin à Albi et à Toulouse dans le cadre de l'enquête sur l'affaire Mohamed Merah. Elles seraient soupçonnées d'avoir "apporté une aide à Merah" dans la commission des faits. Selon France Inter, l'audition d'Abdelghani Merah, le frère aîné du tueur, par un juge antiterroriste, serait à l'origine de ces arrestations.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Maxppp)

Selon une source policière, un homme, décrit comme un "gitan sédentarisé converti à l'Islam ", a été arrêté ce mardi matin à Albi ; son ex-compagne, quant à elle, était arrêtée au même moment à Toulouse. Tous deux sont soupçonnés d'avoir "apporté une aide à Merah dans la commission des faits ". Les interpellations se sont déroulées sans heurts, et les deux personnes arrêtées, toutes deux âgées de 38 ans, ont immédiatement été placées en garde-à-vue.

Selon les informations de nos confrères de France Inter, c'est l'audition par le juge anti-terrotiste d'Abdelghani Merah, le frère ainé du tueur, il y a quelques jours, qui aurait conduit à ces interpellations. Début novembre, dans un reportage diffusé sur la chaîne M6, Abdelghani Merah avait parlé d'un troisième homme impliqué dans les tueries de Toulouse et Montauban. Il avat précisé que ce possible complice du vol du scooter qui a servi au crime était une connaissance, "quelqu'un des gens du voyage ". Cette piste d'un troisième homme est évoquée depuis le début de l'affaire. Son ancienne compagne pourrait avoir été au courant, mais n'avoir rien dit.

Abdelkader, un autre frère de Mohamed Merah, est lui aussi soupçonné de complicité. Il a été mis en examen dès le mois de mars dernier ; c'est actuellement la seule personne mise en examen dans le cadre de cette affaire. "Les familles souhaitent que d'autres complices puissent être arrêtés et auditionnés pour mettre au jour les filières française et internationale " ont déclaré en réaction Me Samia Maktouf et Me Béatrice Dubreuil, avocate des proches de deux victimes tuées par Mohamed Merah.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.