Cet article date de plus de huit ans.

Affaire Bettencourt : le parquet de Bordeaux confirme une enquête sur le prêt à Claire Thibout

L'affaire Bettencourt ne finira donc jamais. Le parquet de Bordeaux a confirmé ce mercredi que la fille de Liliane Bettencourt, Françoise Meyers, avait été entendue fin juillet par la brigade financière à Paris. En cause : un prêt de 300.000 euros qu'elle a accordé, l'année dernière, à l'ancienne comptable des Bettencourt, témoin-clé du dossier judiciaire.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Le parquet de Bordeaux a confirmé mercredi avoir ordonné une enquête pénale, confiée à la brigade financière de la police judiciaire de Paris. 

Claire
Thibout est celle par qui le scandale est arrivé. Devant les
juges, elle a raconté que pendant des années des proches de Liliane
Bettencourt avaient abusé de la faiblesse de la vieille dame pour lui soutirer
de l'argent. La comptable visait notamment le photographe François-Marie Banier
et le gestionnaire de fortune Patrice de Maistre.

Claire
Thibout avait également relayé les soupçons de financement illégal de la vie
politique par les Bettencourt. Des
témoignages à charge qui ont donné du corps à l'instruction des juges
bordelais.

Un prêt de 300.000 euros

Mais l'an
dernier, Claire Thibout sans emploi, fragilisée par le scandale, s'était tournée vers Françoise Meyers afin d'obtenir un prêt. Un prêt de 300.000 euros que la fille de Liliane Bettencourt lui a accordé.

La police
cherche à savoir si ce prêt n'est pas la contrepartie des témoignages
accablants livrés par la comptable. Certains avocats de la défense évoquent un
pacte de corruption entre les deux femmes. Des accusations que le conseil de Claire
Thibout juge complètement fantaisistes.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.