Projet de loi immigration : Gérald Darmanin se déclare "favorable" à des "restrictions" du regroupement familial

Le texte du gouvernement sera examiné à partir de la fin mars au Sénat, à majorité de droite.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à Paris, le 1er mars 2023. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Le gouvernement se montre ouvert à des modifications de son projet de loi immigration. Auditionné par la commission des lois du Sénat, mardi 28 février, Gérald Darmanin s'est dit "favorable" à des amendements qui permettraient d'introduire "des dispositions qui pourraient limiter le regroupement familial". Le ministre de l'Intérieur dit avoir "entendu beaucoup de sénateurs (...) proposer des restrictions". En l'état, le texte présenté le 1er février en Conseil des ministres et qui doit être examiné à partir de la fin mars au Sénat, à majorité de droite, ne prévoit aucune disposition sur le sujet.

Mais le ministre de l'Intérieur a énuméré trois pistes de "restrictions", dont l'une pourrait consister à rediscuter des conditions d'accueil (taille du logement, revenus, durée de présence sur le territoire...) demandées aux étrangers qui souhaitent faire venir leur famille en France. "Si le Sénat allait vers des modifications" qui imposeraient "un logement plus grand, une rémunération plus forte et surtout une condition de présence plus longue sur le territoire national, ça me paraîtrait de bon sens", a-t-il estimé.

Une autre piste concerne les réfugiés qui ont droit à une "réunification familiale", qu'il souhaite restreindre à la stricte cellule familiale. "Quand on donne l'asile à quelqu'un, qu'on le donne à sa famille ça [ne] me paraît pas choquant. Mais faut-il le donner à sa famille au sens large ?" a-t-il encore interrogé, évoquant les "demi-frères" et "demi-sœurs" parfois inclus. Enfin, Gérald Darmanin s'est dit ouvert au fait d'imposer des tests linguistiques et de "valeurs de la République" aux membres de la famille demandant un visa de regroupement familial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.