Croatie : la fuite de la jeunesse

Face à la difficulté de trouver un travail après leurs études, les jeunes Croates sont nombreux à quitter le pays.

FRANCE 2

De la Croatie, on connait l'image de bord de mer où se pressent les touristes venus de toute l'Europe. Ce que l'on sait moins, c'est que le pays est en train de se vider de sa jeunesse. À la gare routière de Zagreb, une vingtaine de bus partent pour l'Europe de l'Ouest, avec à leurs bords des jeunes qui émigrent. À 29 ans, cinq ans après la fin de ses études d'archéologie, Juvana a décidé de partir. Après l'université, le chômage : en Croatie, 27% des jeunes diplômés sont sans emploi. On estime à 450 000 le nombre de Croates en Allemagne, 160 000 en Autriche, 30 000 en Irlande, en Suède ou en France.

Un risque pour la Croatie

Marco, électricien à Berlin (Allemagne) est arrivé en 2014. Avec son épouse, ils ont trouvé un emploi, un salaire trois fois supérieur à celui de Croatie et n'envisagent pas de rentrer au pays. Ils servent de contact à des compatriotes. Il vient de la Croatie profonde, où Serbes et Croates s'opposaient il y a vingt-cinq ans. Depuis, la paix est revenue, pas la prospérité. Seules les personnes âgées restent dans les villes.


Pour trouver des jeunes, il faut aller à la faculté, beaucoup misent sur les langues étrangères. Depuis juillet 2013, la Croatie fait partie de l'UE, la liberté de s'installer ailleurs est totale. Le pays court un grand danger, à court terme, celui que la population active ne soit plus assez nombreuse.

Le JT
Les autres sujets du JT
Face à la difficulté de trouver un travail après ses études, les jeunes Croates sont nombreux à quitter le pays.
Face à la difficulté de trouver un travail après ses études, les jeunes Croates sont nombreux à quitter le pays. (FRANCE 2)