Emploi : changer de métier pour rebondir

En France, 6 à 7 travailleurs sur 10 disent vouloir changer de métier. France 2 est allée à la rencontre de personnes qui ont changé de métier pour se reconvertir dans des filières qui recrutent.

France 2

Changer de métier, c'est le souhait de certains de ces demandeurs d'emploi, qui suivent une formation de chaudronnier. "J'étais dans la restauration et je voulais un métier qui bouge, manuel, pas pour rester assis", témoigne Clio Coffignal, qui suit cette formation. Pas toujours facile de se replonger dans des études quand on a déjà une carrière derrière soi.

Un emploi quasiment assuré

La formation se poursuit ensuite dans les ateliers : préparer son poste de travail, meler, souder, c'est par la répétition que s'acquièrent les compétences. Chacun arrive ici avec son bagage et se lance un nouveau défi professionnel et personnel. À l'issue de leur formation, dans six mois, ils sont quasiment assurés de trouver un emploi, payé 1 300 euros par mois. En Lorraine, la métallurgie a 4 000 postes à pourvoir chaque année jusqu'à 2025.

Les entreprises recherchent des employés en reconversion professionnelle : ils se distinguent par la maturité et l'implication. Mais il faut être prêt à des sacrifices. "Si on n'est pas épaulé au niveau de la famille, ça peut être difficile. Il faut accepter qu'on reprenne les études, accepter le côté financier, car on est en alternance donc on perd forcément du salaire", explique Nicolas Cinti, qui s'est tourné vers l'industrie après dix ans dans la social. Il est devenu technicien qualité, après deux ans de formation.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'industrie française manque de soudeurs, mais aussi de chaudronniers et de robinetiers.
L'industrie française manque de soudeurs, mais aussi de chaudronniers et de robinetiers. (AFP / ALAIN LE BOT / PHOTONONSTOP)