Cet article date de plus de neuf ans.

Ils occupent leur hall d'immeuble et font fuir les dealers

Une quinzaine de locataires d'une résidence de Nanterre (Hauts-de-Seine) ont dissuadé des dealers de se livrer à leur trafic dans un hall d'immeuble en s'y rassemblant le soir pendant plusieurs jours en février.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des habitants de la tour Charles VI à Lille (Nord) montent la garde dans le hall de leur immeuble. Leur initiative a inspiré ceux d'une résidence de Nanterre (Hauts-de-Seine), en février 2013. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)

Sans arme, ni haine, ni violence. Une quinzaine de locataires d'une résidence de Nanterre (Hauts-de-Seine) ont dissuadé des dealers de se livrer à leur trafic dans un hall d'immeuble en s'y rassemblant le soir pendant plusieurs jours en février.

Les habitants ont fait des "allées et venues" à des heures fixes, puis ils ont décidé de se réunir, de 18h30 à 20h30, pendant une dizaine de jours. Leur opération a permis de déloger les trafiquants et consommateurs. Ces occupants indésirables "ne viennent plus depuis une semaine", souligne Gérard Dubois, qui vit dans cette résidence "habituellement tranquille" de quelque 150 logements.

"Une occupation citoyenne"

"Il ne s'agit pas d'une milice ou de se substituer à la police", assure ce fonctionnaire de 58 ans. "L'idée était de tarir la source du vendeur, c'est-à-dire les acheteurs, par une occupation citoyenne. Quand ils ont vu que dix personnes papotaient dans le hall, cela leur a fait tout drôle", raconte-t-il.

L'ancien président de l'amicale des locataires dit avoir eu cette idée en regardant un reportage télévisé relatant une initiative similaire à Lille (Nord) dont francetv info s'était fait l'écho.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Société

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.