Seine-Saint-Denis : double agression homophobe dans un lieu culturel de la ville, une association porte plainte

Trois hommes qui venaient d'assister à un événement festif organisé dans un lieu culturel ont été frappés à plusieurs reprises, et ont subi des injures homophobes. Une arche aux couleurs de l'arc-en-ciel a été détruite sur les lieux de l'événement. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) (GOOGLE MAPS)

Deux agressions homophobes ont eu lieu dimanche 18 juillet à Saint-Denis, en Seine-Saint-Denis, a appris franceinfo ce vendredi 23 juillet auprès de l'association 6b, propriétaire d'un lieu culturel du même nom, où se sont déroulés les faits. L'association 6b et les victimes vont déposer plainte en fin d'après-midi ce vendredi 23 juillet, selon les Soeurs malsaines, une autre association organisatrice de l'événement.

Dimanche soir, peu après 20 heures, trois hommes qui se trouvaient à proximité de la gare RER de Saint-Denis ont été agressés par un groupe d'une trentaine de personnes. Les victimes, qui sortaient d'un événement organisé au 6b, un après-midi festif avec des DJ sur le quai de Seine, ont été frappées à plusieurs reprises. Des injures homophobes ont été proférées à leur encontre.

Des participants et un organisateur frappés

À peu près au même moment, à l'intérieur du 6b, une petite dizaine de jeunes, majoritairement mineurs, s'en sont violemment pris à l'un des organisateurs de l'événement. Il a reçu un coup de poing au visage et, lui aussi, des insultes homophobes. Ces agresseurs ont également détruit une arche aux couleurs de l'arc-en-ciel, symbole de la communauté LGBTQI+.

L'association 6b annonce qu'elle va déposer plainte pour ces deux agressions, au nom de la structure, ce vendredi 23 juillet, tout comme les victimes de l'agression, selon l'association les Soeurs malsaines, coorganisatrice de l'événement du dimanche 18 juillet. L'association précise par ailleurs à franceinfo qu'elle va "organiser des réunions avec la ville de Saint-Denis" notamment pour "conforter" son public et "éviter que règne un climat de peur".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Homophobie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.