Homophobie dans le cinéma : le témoignage de Muriel Robin, une "forme de claque", pour Clément Beaune

Le ministre délégué chargé des Transports était l'invité du "8h30 franceinfo", ce mercredi.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Clément Beaune, ministre délégué aux Transports, sur franceinfo le 21 août 2023. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Le témoignage de Muriel Robin qui a expliqué qu’elle n’avait pas fait carrière au cinéma à cause de son homosexualité revendiquée a été une "forme de claque", pour Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, sur franceinfo.

>> Cinéma : après le témoignage de Muriel Robin dans l'émission "Quelle Epoque !", la place accordée aux actrices et acteurs LGBT mise en question

Si à titre personnel, il ne l'a "pas vécu", il a eu "cette chance", il estime que s'il a fait son coming out, c'est "parce que quand il y a des personnalités publiques qui disent 'c’est possible, ça existe, ca va aller', c’est très important".

"Je connais les acteurs homosexuels français, ils se taisent"

Lors d'un entretien sur le plateau de "Quelle Epoque !" sur France 2 le samedi 16 septembre, Muriel Robin a assuré que son orientation sexuelle l'a empêchée pendant des décennies de se voir proposer des rôles dans des comédies, alors qu'elle remplit les salles avec ses spectacles. "Je connais les acteurs homosexuels français, ils se taisent", car il n'y a pas d'interprètes gays ou lesbiennes affichées "qui font de grande carrière", a-t-elle poursuivi, allant jusqu'à lâcher à l'attention des jeunes : "Il faut leur dire que ce n'est pas la peine qu'ils fassent ce métier. Ils ne travailleront pas".

En cause, selon elle, le "désir" qui doit être projeté sur les stars du grand écran : "Si on est homosexuel, on n'est pas désirable, on n'est pas pénétrable. Et quand on n'est pas pénétrable (...) on ne vaut rien", a résumé Muriel Robin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

Homophobie

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.