Hérault : deux convoyeurs de fonds coincés pendant six heures dans le sas d'un distributeur automatique

Après avoir déposé les billets dans le DAB, ils n'ont jamais pu rouvrir seuls la porte, conçue pour être inviolable. Un technicien a dû intervenir de l'extérieur.

Photo d\'illustration, 2010.
Photo d'illustration, 2010. (LOIC VENANCE / AFP)

Deux convoyeurs de fonds, employés de la Brinks, sont restés coincés pendant six heures, mercredi dans le sas d'un distributeur automatique à Pézenas dans l'Hérault, rapporte jeudi 27 décembre France Bleu Hérault.

Pour déposer les billets dans le distributeur automatique bancaire, les deux convoyeurs de fonds se sont enfermés dans le sas de sécurité, comme le veut la procédure. Problème : ils n'ont pas pu rouvrir la porte. Une fois prisonniers de ce sas ultra-sécurisé, impossible pour les deux convoyeurs d'en ressortir.

Une libération à la disqueuse

Ce genre de porte électronique et hermétique est conçue pour être inviolable. Ils ont donc appelé leur employeur, qui face au blindage, a dû faire intervenir un technicien. Dans le même temps, une patrouille de la gendarmerie a été dépêchée sur place pour assurer la sécurité pendant l'intervention très spectaculaire puisque le technicien a finalement dû se servir d'une disqueuse pour venir à bout de la porte.

Une scène surréaliste, observée par des passants qui ont cru, à première vue, à un braquage. Certains ont même appelé le 17. Au bout de six heures de calvaire, la porte a finalement cédé et les deux convoyeurs ont pu s'extraire du sas de sécurité. Le technicien a dû ensuite réparer la porte pour mettre en sécurité les fonds déposés.