Hébergement d'urgence : dans la rue, des enfants aussi

En 2013, quinze petits sans domicile sont morts dans les rues. Le Samu social, en première ligne, ne peut plus faire face à l'afflux de familles dans domicile. Hélène Lam Trong s'est rendue dans un centre d'hébergement d'urgence qui vient d'ouvrir près de Paris.

(Des enfants dans ce centre d'hébergement d'urgence © RF/ Hélène Lam Trong)

Ici,  les familles arrivent souvent directement de la rue. C'est Aurélie Desmettre qui est responsable de cet hôpital désaffecté, transformé pour l'hiver en centre d'hébergement d'urgence : "On a des gens qui arrivent avec à peine un sac à dos avec quelques papiers d'identité et encore pas toujours.  Et rien du tout, rien pour changer l'enfant, pas de vêtements… "   

Hébergement d'urgence : dans la rue, des enfants aussi - reportage Hélène Lam Trong
--'--
--'--

Ici vivent Princessa, Tatiana, Sarah, Warren,  des bébés de quelques jours, comme des ados. Des enfants comme Rabiatou, qui n'ont pas de réponse à la question  "Où est-ce que tu habites" ?

Rabiatou n'a pas envie de parler de tout ça : de la peur, du froid, de la nuit. Ce qui compte pour elle, ce sont ses devoir, elle est en CP, elle apprend à lire.  Le point commun des cinquante-quatre personnes du centre, c'est la fatigue. Rim est enceinte de cinq mois. Elle attend des jumeaux. Avec ses deux aînés, à défaut d'abri, pendant des semaines, elle a pris des bus de nuit, des bus de jour, d'un bout à l'autre de la ligne. Elle se pose enfin. Mais semble désespérée. Car dans la rue avec des enfants on ne dort pas, en fait. C'est trop dangereux. Et cela explique peut-être se dit Aurélie, la responsable, que le problème soit aussi peu visible.