Hauts-de-France : certains habitants vivent entourés d’obus

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Hauts-de-France : certains habitants vivent entourés d’obus
Hauts-de-France : certains habitants vivent entourés d’obus Hauts-de-France : certains habitants vivent entourés d’obus (france 2)
Article rédigé par France 2 - A. Domy, C. Jean-Pierre, D. Sébastien, T. Germain, A. Martin, Images drone : Vidéo Drone 2000, Préfecture 62, Préfecture 50
France Télévisions
France 2
Chaque année, des bombes et des obus sont découverts dans les Hauts-de-France, en particulier sur le littoral du Pas-de-Calais. De vastes opération de déminages sont alors régulièrement organisées.

Un milliard d’obus tirés le long de la ligne de front en 14-18. 110 ans plus tard, un quart n’aurait toujours pas explosé, un dixième des munitions lancées pendant la Seconde Guerre mondiale non plus. Ce sont donc des centaines de millions de bombes à retardement. Dans le Nord-Pas-de-Calais, les opérations de déminage s’enchaînent, déjà 640 depuis janvier, deux rien que cette semaine.   

Des centaines d’années pour s’en débarrasser  

Ce mercredi matin par exemple, une nouvelle opération sous haute sécurité dès l’aube. Sur la plage, l’opération est délicate. Un bloc de défense de la Seconde Guerre mondiale découvert par un promeneur est encore explosif. Six démineurs sont à l’œuvre. À 7 heures, une première explosion a lieu pour fendre le bloc. Une heure plus tard, les deux mines anti-char qu’il contenait sont neutralisées. Vivre avec le danger, de nombreux habitants se sont habitués à cette situation. Plus d’un siècle après, il faudra encore des centaines d’années avant d’espérer pourvoir s’en débarrasser totalement.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.