Cyberharcèlement : Marlène Schiappa porte plainte et demande "à Twitter d'agir"

La ministre en charge de la Citoyenneté n'en est pas à sa première plainte après une vague d'insultes sur les réseaux sociaux.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Marlène Schiappa arrive au Sénat, à Paris, le 3 mars 2021. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

"L'engagement politique ne saurait justifier les raids numériques." Marlène Schiappa a annoncé, samedi 20 mars, avoir porté plainte. "Face à une vague de cyberharcèlement incluant des menaces de mort, j’ai déposé plainte et demandé à Twitter d'agir", écrit la ministre chargée de la Citoyenneté. "Twitter restant dans l’inertie, j’ai fait passer mon compte en privé. En suis la première navrée", ajoute-t-elle.

Marlène Schiappa n'en est pas à sa première plainte après une vague d'insultes sur les réseaux sociaux. En janvier 2019, elle indiquait à franceinfo avoir déposé plainte en raison de violentes critiques après son opposition à la cagnotte en ligne en soutien à l'ex-boxeur Christophe Dettinger. "Des plaintes sont systématiquement déposées. Aucune menace de mort, aucun appel au suicide, aucune immondice comme on peut le voir, n'entamera sa détermination d'agir et de s'élever contre ces attaques", avait à l'époque expliqué son cabinet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.