Viols sur mineurs : les deux enquêtes visant Gérard Louvin et son mari classées sans suite

Le couple était visé par deux enquêtes pour "viols sur mineurs" et "complicité de viols sur mineurs" depuis le mois de janvier 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gérard Louvin, le 25 janvier 2021 sur le plateau de l'émission "Vivement dimanche" de France 2. (FR?D?RIC DUGIT / MAXPPP)

Les deux enquêtes pour "viols sur mineurs" visant le producteur Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne ont été classées sans suite en janvier, a appris franceinfo lundi 4 avril auprès du parquet de Paris.

Ces deux enquêtes avaient été ouvertes en janvier et août 2021 par le parquet de Paris. La première a été classée sans suite "du fait de l'acquisition de la prescription de l'action publique". La seconde, ouverte sur des faits susceptibles d'avoir été commis à Rio, a quant à elle été classée sans suite "pour cause d'infraction insuffisamment caractérisée." À l'époque, selon Le Parisien, les investigations avaient été lancées après un témoignage accusant le couple de tourisme sexuel au Brésil en 2004.

En janvier 2021, dans un communiqué, le couple Louvin-Moyne dénonçait des "accusations mensongères", après au moins trois plaintes pour "viols sur mineurs" déposées, notamment par le neveu de Gérard Louvin. Les faits dénoncés dataient des années 1980 et 1990.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.