Violences sexuelles hors de la famille : les plaintes ont augmenté de 24% en 2021 par rapport à l'année précédente, selon le ministère de l'intérieur

Près de 72 000 plaintes pour des infractions à caractère sexuel ont été comptabilisées par les services de police et de gendarmerie en 2021.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une manifestation contre les violences sexistes et sexuelles, le 26 novembre 2022 à Nantes (Loire-Atlantique). (JEREMIE LUSSEAU / HANS LUCAS / AFP)

Les plaintes pour violences sexuelles commises hors du cadre familial sont en forte hausse en 2021, a annoncé le ministère de l'intérieur mercredi 30 novembre. Près de 72 000 plaintes pour des "infractions à caractère sexuel" ont été enregistrées par les services de police et de gendarmerie. Un chiffre en hausse de 24,1% par rapport à 2020. Après une stagnation entre 2019 et 2020, année marquée par la crise sanitaire, le nombre de plaintes reprend sa très forte progression entamée en 2017.

Les faits dénoncés sont pour une large majorité (73%) des violences sexuelles physiques (viol ou tentative de viol, agression ou atteinte sexuelle). Les victimes déclarées sont pour la plupart des femmes (86%) et pour plus de la moitié des mineurs (55%), selon cette étude du service statistiques de Beauvau (SSMSI). Les personnes mises en cause, 48 300 individus, sont en revanche à 96% des hommes.

Ces chiffres doivent être contextualisés avec la faible propension des victimes à signaler les faits qu'elles ont subis. "Moins de 10% des victimes de violences sexuelles commises hors du cadre familial portent plainte", souligne le SSMSI. L'étude note aussi que cette augmentation s'inscrit "dans le contexte de libération de la parole impulsé par le mouvement #MeToo à compter de 2017/2018".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.