VIDEO. "Le soir, je savais que j'avais le droit à des coups" : Victime de violences conjugales, elle témoigne

En 2017 en France, 109 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. Marie a été battue pendant 5 ans, elle raconte.

BRUT

"J'attendais les coups (…) et je criais dans un oreiller", témoigne Marie. Son enfer a débuté par un coup de poing porté au visage, elle aurait regardé un homme de façon trop insistante dans un centre commercial. Puis les sévices ont été plus récurrents et ont fini par être quotidiens, elle emploie alors le terme de "rituel". Chaque soir, elle savait qu'il lèverait la main sur elle. Ces violences ont laissé derrière elles des traces que Marie a tenté de dissimuler à son entourage, se privant des relations familiales et amicales. 

"Pourquoi tu restes ?" 

"Si tu restes, c'est que tu aimes les coups", certains lui ont-ils dit. Marie aurait voulu que ces agressions cessent mais elle était inséparable de son bourreau. "Cet homme était ma drogue. Il avait une emprise sur moi", dit-elle avant d'ajouter : "Par amour, on est capable de se détruire." Elle était parfois contrainte de dormir dans une voiture mais finissait pas revenir, convaincue par les mots réconfortants de son conjoint. 

Finalement, l'enfer a duré cinq ans durant lesquels son compagnon, consommateur de drogues et d'alcool, n'a jamais cessé de la molester. Le dernier coup l'a laissée inconsciente sur le sol, Marie a alors pris la décision de mettre fin à ce supplice en le quittant. En 2017, 219 000 femmes déclarent avoir été victimes de violences physiques et/ou sexuelles par leur conjoint ou ex-conjoint. 

En 2017 en France, 109 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. Marie a été battue pendant 5 ans, elle raconte.
En 2017 en France, 109 femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon ou ex-conjoint. Marie a été battue pendant 5 ans, elle raconte. (BRUT)