Cet article date de plus d'un an.

Vidéo Elle invente un système anti-viol redoutable

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Sonnet Ehlers a créé un système anti-viol redoutable : un préservatif féminin avec des dents aussi tranchantes qu'une lame de rasoir.
Brut.
Article rédigé par

Sonnet Ehlers a créé un système anti-viol redoutable : un préservatif féminin avec des dents aussi tranchantes qu'une lame de rasoir.

"Lorsqu'une femme est agressée sexuellement, le dispositif Rape aXe se fixe automatiquement sur le pénis et ne peut plus être retiré." Cette doctoresse sud-africaine a fabriqué un dispositif anti-viol redoutable : un préservatif féminin avec des crochets. C'est après avoir travaillé auprès de survivantes de viols que Sonnet Ehlers a créé Rape aXe (ndlr : "hâche à viol" en français). "Une femme est arrivée à l'hôpital et elle a été violée et elle m'a dit : "Si seulement j'avais des crocs à cet endroit"", raconte-t-elle.

Comment ça fonctionne ?

"Vous l'insérez dans votre vagin et il se place derrière les lèvres, et au moment où l'agresseur pénètre, il tombe sur Rape aXe. Et une fois qu'il est dedans, il n'y a pas de retour en arrière, parce que dès qu'il essaie de se retirer, ça se fixe et l'agresseur le retire de la victime", explique Sonnet. Cela permet ainsi de distraire l'agresseur qui essaie de le retirer, ce qui laisse le temps à la victime de s'éloigner.

En Afrique du Sud, 1 homme sur 4 reconnaît avoir commis un viol

C'est le résultat d'une enquête nationale, faisant de l'Afrique du Sud le taux de viol le plus élevé au monde. Selon une enquête nationale, 1 homme sur 4 reconnaît avoir commis un viol. Au cours de son travail de sensibilisation, Sonnet a pris connaissance des mesures que les femmes prennent pour se protéger. Elle a également parlé à des violeurs en prison pour connaître les raisons de leurs actes.

Certains trouvent l'objet problématique mais Sonnet Ehlers affirme que Rape aXe est le résultat d'un manque de solutions. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.