Commissariat de Montpellier : Gérald Darmanin annonce une enquête sur l'accueil des victimes de violences sexuelles

Devant la commission des lois de l'Assemblée nationale, le ministre de l'Intérieur est revenu sur les accusations de mauvaise prise en charge des victimes d'agressions sexuelles par ce commissariat.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un policier du commissariat de Montpellier (Hérault), le 29 novembre 2019. (ERIC BERACASSAT / HANS LUCAS / AFP)

Une enquête pour répondre à la polémique. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé, mercredi 13 octobre, une enquête de la direction centrale de la sécurité publique sur le commissariat de Montpellier (Hérault), accusé par plusieurs témoignages de mal accueillir les victimes de violences sexuelles. "On en tirera toutes les conséquences, mais moi, je suis comme tout le monde, je ne le fais qu'une fois que j'ai des bases claires et précises", a complété le ministre.

Il était interrogé par la Commission des lois sur une manifestation qui s'est tenue dimanche dans la ville héraultaise. Ce commissariat est pointé du doigt depuis deux semaines par des femmes victimes d'agressions sexuelles qui, sur les réseaux sociaux, dénoncent la façon dont elles ont été accueillies au moment de déposer plainte contre leurs agresseurs. Leur parole a été relayée par la militante féministe Anna Toumazoff qui a lancé le hashtag #doublepeine, repris depuis par des centaines de femmes, visant des commissariats partout en France. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Violences sexuelles

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.