Affaire Nicolas Hulot : ouverture d'une enquête préliminaire pour "viol"

Publié
Affaire Nicolas Hulot : ouverture d'une enquête préliminaire pour viol
Franceinfo
Article rédigé par
France Télévisions

Nicolas Hulot, ancien ministre de la Transition écologique, est accusé de viols et d'agressions sexuelles. Il dément les révélations de l’émission "Envoyé Spécial", dans laquelle plusieurs femmes ont témoigné contre lui. Le parquet de Paris a annoncé, vendredi 26 novembre, l'ouverture d'une enquête préliminaire. 

La justice vient de se saisir de l'affaire Nicolas Hulot. Une enquête préliminaire vient d'être ouverte après la diffusion du reportage d'Envoyé Spécial sur France 2. Un document de 62 minutes de témoignages de la part de quatre femmes, qui se disent victimes d'agressions sexuelles ou de viols de la part de l'ancien animateur. "Il a sorti son sexe et pris ma main. Puis il m'a demandé si j'avais déjà fait ce genre de choses avec des garçons. Si j'avais l'habitude de ce genre de caresses", témoigne l'une des quatre femmes. 

"À l'époque, Nicolas Hulot était un homme de pouvoir"

Les enquêteurs chercheront à déterminer la prescription ou non des faits rapportés et si d'autres ont eu lieu depuis. "C'est la question de l'éventuel abus de pouvoir. À l'époque, Nicolas Hulot était un homme de pouvoir, il était l'ami de Jacques Chirac et le présentateur d'Ushuaïa", rapporte Marine Turchi, journaliste à Médiapart. Deux nouvelles femmes ont témoigné contre Nicolas Hulot à la suite de l'émission.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.