Commémorations du 11-Novembre : le Souvenir français, une association qui honore les morts sur le front

Tout au long de l'année, les bénévoles de l'association le Souvenir français entretiennent et fleurissent plus de 130 000 tombes. Ils permettent d'honorer les morts pour la France mais aussi de transmettre le message de mémoire aux jeunes générations. 

Avec l'aide de son vieil ami, Hugo Dentz modifie sa posture. À 15 ans, il est le plus jeune porte-drapeau du Bas-Rhin. Pour saluer les morts, il soigne ses gestes. Passionné par l'histoire, Hugo s'est engagé au Souvenir français à 10 ans pour honorer ceux qui sont tombés pour la patrie dans les commémorations officielles. "Faire le 8-Mai et le 11-Novembre une fois par an, c'est le minimum. Ce ne sont pas seulement des pères décédés, ce sont des pères de famille, des oncles, des frères, des fils", explique l'adolescent.

Une histoire de transmission entre les jeunes générations

La mémoire des disparus, Marc Ponsing la maintient vivante dans sa maison. "Nous sommes dans un petit musée qui m'appartient. Il y a principalement des objets de la guerre 14-18", précise le président du souvenir français de la ville d'Oberschaeffolsheim (Bas-Rhin). Dans son musée, le portrait du fondateur alsacien du Souvenir français figure en bonne place. C'était un modeste professeur. Il a mené ses premières actions après la guerre de 1870. Marc Ponsing transmet les récits de la guerre aux plus jeunes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les commémorations du 11-Novembre se préparent.
Les commémorations du 11-Novembre se préparent. (FRANCE 3)