VIDEOS. Centenaire de Verdun : les moments forts des cérémonies

François Hollande et Angela Merkel ont célébré "l'esprit de Verdun", en commémorant le centenaire d'une des plus sanglantes batailles de la Grande Guerre. 

François Hollande et Angela Merkel allument une flamme de la mémoire, le 29 mai 2016, à Douaumont (Meuse).
François Hollande et Angela Merkel allument une flamme de la mémoire, le 29 mai 2016, à Douaumont (Meuse). (KAY NIETFELD / DPA / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande et Angela Merkel ont commémoré, dimanche 29 mai, à Verdun (Meuse), l'une les batailles les plus meurtrières de la première guerre mondiale. Ce rendez-vous a été placé par le président français et la chancelière allemande sous le signe de la jeunesse et de l'Europe. Voici les temps forts de cette journée. 

L'arrivée (sous la pluie) au cimetière allemand de Consenvoye

Première étape de la journée, François Hollande a accueilli Angela Merkel au cimetière allemand de Consenvoye. C'est à cet endroit qu'en 1984, François Mitterrand et Helmut Kohl avaient entamé leur rencontre historique immortalisée par l'image des deux hommes se prenant par la main à la nécropole nationale de Douaumont.

Le recueillement au son de la sonnerie aux morts

Premier moment d'émotion de la journée, avec le dépôts de gerbes de fleurs dans ce cimetières de soldats où sont enterrés 11 146 soldats Allemands.

Hollande : "Vive l'esprit de Verdun"

Les deux dirigeants ont participé à un déjeuner de travail à la sous-préfecture de Verdun, pour évoquer le contexte délétère dans lequel se débat la construction européenne, sur fond de crise des réfugiés, de montée des populismes et, à moins d'un mois du référendum du 23 juin, de risque de sortie du Royaume-Uni. Mais avant cela, François Holande a salué "l'esprit de Verdun (qui) représente le pire, là où l'Europe s'est perdue, mais aussi le meilleur, en s'unissant pour la paix."

"Nous devons préserver le souvenir, car c'est en connaissant le passé que nous pouvons façonner un bel avenir", a souligné la chancelière. 

La scénographie avec des milliers de jeunes

Après avoir dévoilé une plaque au Mémorial de Verdun, François Hollande et Angela Merkel se sont rendus à l'ossuaire de Douaumont. Ils ont assisté à une scénographie conçue par le cinéaste allemand Volker Schlöndorff, à laquelle 3 400 jeunes Allemands et Français ont pris part.

Voir la vidéo
FRANCE 2

La flamme de la mémoire à Douaumont

Dans l'immense nef de l'ossuaire de Douaumont, sous laquelle sont ensevelis les ossements de 130 000 soldats français et allemands, François Hollande et Angela Merkel ont allumé une flamme, avant de partager une poignée de main et que le glas retentisse.

Hollande : "Protégeons notre maison commune, l'Europe"

La journée s'est terminée devant les milliers de croix blanches de Douaumont, où Angela Merkel a jugé "important pour la survie de l'Europe de ne pas nous renfermer sur nous-même, mais d'être ouverts sur l'autre". François Hollande a marché dans ses pas en décrivant un "devoir sacré inscrit dans le sol ravagé de Verdun : aimons notre patrie, mais protégeons notre maison commune, l'Europe".

Voir la vidéo
FRANCE 2