11-Novembre : l'hommage à l'Armée noire

Un hommage aux héros de l'Armée noire doit être rendu mardi 6 novembre à Reims (Meuse), en prévision des commémorations du 11-Novembre.

France 3

Cinq hommes, unis par un même destin. Un officier blanc et quatre tirailleurs africains, prêts à combattre l'ennemi. Cheick Sakho fait partie de l'association qui s'est battue pour faire construire ce monument à Reims (Meuse), la réplique d'une statue de 1924, détruite pas les nazis en 1940. Un hommage à la hauteur de la reconnaissance de la France à ces troupes noires, lors de la Grande Guerre. "Il était important de rappeler que les tirailleurs faisaient partie intégrante de la nation française", explique Cheick Sakho, de l'association pour la mémoire de l'Armée noire.

30 000 morts

Au total, ils seront 200 000 à être montés au front. Certains engagés volontaires, la plupart enrôlés de force. Bataille de la Somme, Verdun, Chemin des Dames, les tirailleurs seront de tous les combats. 30 000 sont morts durant le conflit. En 1918, 5 000 laisseront leur vie dans la défense de Reims face aux Allemands. Ce monument sera inauguré mardi 6 novembre par Emmanuel Macron, à quelques mètres seulement des lignes de front.

Le JT
Les autres sujets du JT
La statue \"Aux héros de l\'armée noire\" dans un parc de Reims (Marne), le 5 novembre 2018.
La statue "Aux héros de l'armée noire" dans un parc de Reims (Marne), le 5 novembre 2018. (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)