Violences conjugales : 80% des plaintes classées sans suite

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Violences conjugales : 80% des plaintes classées sans suite
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Coiffard - franceinfo
France Télévisions

Les féminicides, comme à Hayange (Moselle) ou à Mérignac (Gironde), provoquent toujours une grande émotion. État des lieux deux ans après le Grenelle contre les Violences conjugales.

83% des victimes de violences conjugales sont des femmes. Pour deux tiers des victimes, elles avaient déjà souffert de violences de la part de leur conjoint et dans 65% des cas ces violences avaient été signalés aux forces de l'ordre. Pour les femmes s'étant déplacées, 43% ont porté plainte, mais 80% de ces plaintes sont classées sans suite.

Mains courantes moins efficaces

Pour celles ayant déposé des mains courantes, 18% seulement ont donné lieu à des investigations. Ce rapport sur les homicides conjugaux établi en 2019 pour le ministère de la Justice regrette "le recours majoritaire aux mains courantes", car il n'y a pas de transmission au parquet.

15% des auteurs de violences conjugales avaient déjà été condamnés, dont une majorité pour des faits commis sur la même victime. Entre 2019 et 2020, les appels pour violences conjugales ont triplé. Pour le collectif Nous Toutes, 250 000 femmes en France sont victimes de violences au sein de leur couple.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Féminicides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.