Cet article date de plus d'un an.

Plateforme 3919 contre les violences conjugales : "On a été débordés par les appels"

Le nombre d'appels a explosé depuis le lancement mardi du Grenelle des violences conjugales.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le 3919 est un numéro d'écoute destiné aux femmes victimes de violences conjugales. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

La plateforme d'écoute téléphonique 3919 contre les violences conjugales a reçu 2 795 appels en deux jours : 1 661 appels mardi 4 septembre, jour du lancement du Grenelle des violences conjugales, et 1 134 mercredi, a indiqué vendredi le secrétariat d'État chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

"On attendait une augmentation mais certainement pas 1 600 appels comme cela a été le cas mardi", a réagi sur franceinfo Françoise Brié, directrice générale de la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), qui gère la plateforme 3919. "On a été débordés par les appels."

Cinq écoutants supplémentaires

En temps normal, la plateforme reçoit entre 200 et 250 appels par jour en semaine. "On a renforcé la plateforme avec cinq personnes supplémentaires depuis le début de semaine. On va conserver ces personnes jusqu'à la fin de l'année et on espère pouvoir pérenniser ces postes en 2020 et les années suivantes pour donner une réponse la plus complète possible aux personnes qui téléphonent", a expliqué Françoise Brié.

Le 3919 est un numéro d'écoute et "non un numéro d'urgence", a rappelé la directrice générale de la Fédération nationale solidarité femmes. "En cas d'urgence, il faut appeler le 17 ou le 18", précise-t-elle.

La plateforme est ouverte du lundi au vendredi de 9h à 22h et le week-end de 9h à 18h.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.