Mort de Magali Blandin : dans un scénario écrit des années plus tôt, son mari décrit un meurtre qui resssemble à celui qu'il a avoué

Jérôme Gaillard avait écrit un scénario de film en 2013 dans lequel un homme tue sa femme, révèle France Bleu Armorique.

Article rédigé par
avec France Bleu Armorique - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Meurtre de Magali Blandin : ce que l'on sait sur l'enquête (France 2)

Le mari de Magali Blandin, Jérôme Gaillard, qui a avoué lors de sa garde à vue le meurtre de son épouse, a écrit un scénario de film quelques années plus tôt, où il décrit un meurtre semblable à celui de sa femme, révèle France Bleu Armorique lundi 23 mars.

Jérôme Gaillard a lancé en 2008 une société de production de films "Film à part". Il avait rédigé un scénario de 113 pages où un homme tuait sa femme. La société a été radiée huit ans plus tard en 2016 et le film n’a jamais vu le jour, mais d'après les informations de France Bleu Armorique, il aimait raconter qu'il écrivait pour le cinéma et a partagé son manuscrit avec quelques proches. France Bleu Armorique a pu s'en procurer quelques extraits.

Dans ce scénario, le père de famille souhaitait raconter la vie d'un schizophrène. Le personnage principal est décrit comme "un homme simple et heureux en apparence", un homme attentionné qui a une femme ambitieuse. Le mari exemplaire la journée devient tueur en série la nuit.

"L'homme tel un félin bondit de sa cachette et fait face à elle."

extrait du scénario de "Ego Sum"

consulté par France Bleu Armorique

"Surprise, elle pousse un cri d'effroi vite étouffé par les mains de son agresseur qui lui porte un coup violent au visage. Elle s'évanouit sous le choc. L'homme la traîne alors dans les bois. Il tourne la tête de côté, vérifiant bien que personne ne l'a vu", peut-on lire dans ce script du film baptisé "Ego Sum".

Même mode opératoire

Sauf que le 11 février dernier, après avoir déposé ses enfants, Jérôme Gaillard a expliqué lors de sa garde à vue qu’il s’était caché dans un renfoncement en attendant que sa femme sorte de chez elle pour lui asséner deux coups de batte de baseball, avant d’aller l’enterrer dans la forêt. C'est ce qu'a indiqué le procureur de la République de Rennes, Philippe Astruc, lors d’une conférence de presse la semaine dernière. Le père de quatre enfants a été mis en examen pour meurtre par conjoint.

Sa femme avait disparu près d'un mois auparavant près de Rennes (Ille-et-Vilaine).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.