Lot-et-Garonne : une jeune femme tuée à coups de couteau, la thèse du féminicide privilégiée

Son cadavre a été retrouvé lors de l'intervention des pompiers venus secourir son compagnon, qui s'était défenestré depuis le deuxième étage de l'immeuble.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme a été retrouvée morte et son compagnon défenestré, le 10 août 2022, à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne). (GOOGLE MAPS)

Le corps d'une jeune femme a été découvert dans son appartement de Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), mercredi 10 août, a annoncé le parquet d'Agen. "Elle a reçu une vingtaine de coups de couteaux, dont sept plaies profondes", a-t-il précisé. Son cadavre a été retrouvé lors de l'intervention des pompiers venus secourir son compagnon, qui s'était défenestré depuis le deuxième étage de l'immeuble. 

"Son autopsie sera pratiquée jeudi à l'institut médico-légal de Bordeaux" et l'examen de la dépouille "devra permettre de déterminer quels coups de couteau lui ont été fatals", a ajouté le parquet. Une enquête criminelle a été ouverte, confiée à l'antenne agenaise de la police judiciaire de Bordeaux.

Grièvement blessé, son conjoint a été évacué par hélicoptère, en état d'urgence absolue. Il a été opéré au centre hospitalier Pellegrin de Bordeaux, où il a été placé en coma artificiel. Son état est depuis "stabilisé", a précisé le parquet d'Agen. La thèse du féminicide par conjoint, suivi d'une tentative de suicide, est privilégiée même si toutes les pistes restent ouvertes à ce stade des investigations.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Féminicides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.