Dordogne : une femme de 52 ans tuée d'une vingtaine de coups de couteau, son mari mis en examen pour homicide volontaire

Cet homme de 52 ans, ancien gendarme, a lui-même prévenu les secours mardi soir avant de quitter les lieux et d'être arrêté rapidement, alcoolisé.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une femme de 52 ans a été tuée par arme blanche à son domicile de Boulazac (Dordogne), mardi 30 août 2022.  (MAXPPP)

Le mari d'une femme tuée d'une vingtaine de coups de couteau, à Boulazac (Dordogne), a été mis en examen, jeudi 1er septembre pour "homicide volontaire par conjoint", a fait savoir la procureure de Périgueux vendredi 2 septembre. Ancien gendarme âgé de 52 ans, le suspect avait lui-même prévenu les secours mardi soir, avant de quitter les lieux et d'être arrêté rapidement, alcoolisé.

Des coups mortels portés lors "d'une dispute"

"En l'état des premières auditions, l'intéressé reconnaît avoir volontairement porté des coups de couteau à son épouse dans le contexte d'une dispute", avait expliqué, jeudi, la procureure Solène Belaouar. Le couple était marié depuis plusieurs années. Aucun enfant n'était présent au domicile lors des faits, d'après le parquet.

D'après le parquet, le mis en cause avait été radié des cadres en 2014 après une vingtaine d'années de service. Il présente une seule mention sur son casier judiciaire concernant un vol commis en 2016 et n'a jamais été condamné pour des faits de violences conjugales, selon la même source.

Selon les derniers chiffres du ministère de l'Intérieur, 122 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2021, un nombre en hausse de 20% par rapport à 2020.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Féminicides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.