La cofondatrice des Femen, Oksana Chatchko, retrouvée morte dans son appartement à Paris

L'activiste "a laissé une lettre de suicide", selon des proches.

La militante féministe Oksana Chatchko, le 1er février 2011, lors d\'une action à Kiev (Ukraine).
La militante féministe Oksana Chatchko, le 1er février 2011, lors d'une action à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

L'activiste ukrainienne Oksana Chatchko, cofondatrice et ex-membre du groupe féministe des Femen, a été retrouvée morte dans son appartement, à Paris, a annoncé mardi 24 juillet, à l'AFP, Inna Chevtchenko, leader de l'organisation. "Oksana a été retrouvée hier à Paris dans son appartement. Elle s'est suicidée", a-t-elle déclaré à l'agence de presse. Elle avait 31 ans.

Dans la matinée, Anna Goutsol, autre cofondatrice du mouvement, a également confirmé son décès sur sa page Facebook (en anglais et en ukrainien), tout en restant prudente sur les causes de sa mort : "La plus courageuse (...) Oksana Chatchko nous a quittés. Avec ses proches et sa famille, nous sommes en deuil et nous attendons la version officielle de la police. Pour le moment, ce que nous savons, c'est que (...) le corps d'Oksana a été retrouvé dans son appartement à Paris. Selon ses amis, elle a laissé une lettre de suicide."

Le groupe Femen a publié, toujours sur Facebook, un hommage à "une des femmes les plus remarquables de notre époque, une des plus grandes combattantes ayant lutté durement contre les injustices auxquelles elle a dû faire face, contre les injustices de notre société"Avec trois autres militantes, Oksana Chatchko avait fondé le mouvement féministe, qui s'est fait connaître pour ses actions seins nus en avril 2008 à Kiev, en Ukraine. Exilée en France depuis 2013, la jeune femme avait quitté l'organisation et continuait son travail d'artiste-peintre.